Atelier sur la gestion des émotions de l’enfant. Que faire face aux crises?

Emotions de l enfant

Qu’est-ce qu’une émotion ? Pourquoi est-il important de connaître et d’exprimer ses émotions ? Pourquoi les jeunes enfants ont-ils du mal à réguler leurs émotions et comment les aider ? La gestion des émotions : en quoi consiste-t-elle ? Que faire face aux crises de l’enfant ?

Le 21 octobre 2023, j’ai eu le plaisir d’animer un atelier sur la gestion des émotions pour les parents et les enfants de la ville de Courbevoie et de répondre aux questions des parents sur les émotions et les attitudes à adopter face aux crises des jeunes enfants.

Il n'y a pas d'émotions négatives !

Une émotion est une réponse biologique naturelle de l’organisme à une stimulation interne ou externe.

Chez le jeune enfant (0 – 6 ans) on distingue le plus souvent 6 émotions, dites « primaires » :

  • La joie
  • La peur
  • La tristesse
  • La surprise
  • La colère
  • Le dégout

Quand on parle de la colère, de la tristesse ou de la peur on a tendance à évoquer le caractère « négatif » de ces émotions. Or il serait plus juste de parler des émotions « désagréables » plutôt que « négatives ». En effet, TOUTES les émotions sont utiles et méritent d’être accueillies et reconnues. Chaque émotion, qu’elle soit agréable ou désagréable, porte un message et représente un moyen de communication notamment chez le jeune enfant. Une émotion forte peut véhiculer une information sur un besoin non satisfait, par exemple.

Il est nécessaire et bénéfique d’exprimer ses émotions pour apaiser la partie émotionnelle (limbique) du cerveau et pouvoir réévaluer la situation et ainsi diminuer l’impact émotionnel.

Les jeunes enfants ont besoin d’aide d’un adulte/parent pour réguler leurs émotions

En effet, le cerveau de l’enfant est vulnérable, fragile et immature avant l’âge de 5/6 ans.

La partie rationnelle du cerveau (néocortex ou cortex préfrontal) qui contrôle les impulsions et les émotions commence à se développer entre 5 et 7 ans et finit sa maturation à l’âge de 25 ans. 

Le jeune enfant exprime ses émotions fortes par des comportements « débordants » (cris, tapage, jet d’objets, hurlement, morsures,…). Par ailleurs, le jeune enfant n’a pas la capacité cérébrale d’exprimer ses besoins souvent cachés derrière les émotions. Une aide d’un adulte est donc nécessaire pour l’accompagner à mieux comprendre ses besoins et à réguler ses émotions.

La gestion des émotions : en quoi consiste-t-elle ?

En tant que parents, notre rôle est d’aider nos enfants à gérer leurs émotions et ainsi de leur apprendre à les identifier, les comprendre, les nommer, les exprimer et les réguler.

Le processus de la gestion des émotions comprend 5 étapes principales :

  1. L’identification: Quelle est l’émotion de l’enfant ?
  2. L’expression: Comment / par quels mots, gestes,… l’exprime-t-il ?
  3. La compréhension: Qu’est-ce qui se cache derrière l’émotion : un besoin non satisfait, un souci non résolu,…?
  4. L’utilisation: En tant que parent, comment pourrais-je utiliser l’émotion exprimée pour répondre au mieux aux besoins de mon enfant ?
  5. La régulation: Comment pourrais-je aider mon enfant à mieux réguler son émotion pour mieux l’accepter ?

Que cache une crise chez le jeune enfant et que faire face aux crises?

Une « crise » appelée aussi une « tempête émotionnelle » ou un « comportement débordant » est un moyen de communication utilisé par un jeune enfant pour exprimer une émotion, un besoin, pour faire passer un message ou appeler son parent à l’aide.

En tant que parent, que faire face aux crises ?

Tout d’abord, aider l’enfant à retrouver son calme.

Voici quelques astuces de ma « trousse d’urgence anti-crises » :

  • Le contact physique (câlin, bisous), la tendresse, la voix réconfortante du parent, les manifestations d’attachement
  • L’accueil de l’expression émotionnelle : j’écoute mon enfant !
  • Un verre d’eau (faire boire avec une paille de préférence)
  • La vue de verdure : je l’emmène en forêt ou au parc.
  • L’exercice physique (mouvements amples, marche, course,…)
  • La musique : je mets la musique qu’il aime.
  • Le rire et le jeu : je joue et je m’amuse avec mon enfant.

Une fois le calme retrouvé, vous pouvez poser les questions suivantes (quelques exemples ci-dessous) à votre enfant :

  • Que ressens-tu à ce moment précis ?
  • Que se passe-t-il à l’intérieur de toi ?
  • Comment te sens-tu dans ton cœur ?
  • A quoi penses-tu dans ta tête ?
  • Si tu devais choisir une autre manière d’agir, comment ferais-tu ?

Bonne nouvelle : souvent une « simple » écoute parentale suffit pour combler un besoin, réguler une émotion forte et ainsi pour calmer une crise.

Lors de mes ateliers sur la gestion des émotions, nous abordons tous ces sujets (et tant d’autres) avec les parents du point de vue pratique et je leur propose des outils concrets et faciles à mettre en place pour mieux comprendre et gérer les différents comportements de leurs enfants et ainsi pour retrouver une relation saine et apaisée en famille.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations sur mes accompagnements ou sur mes ateliers / conférences